Rebecca, Daphné Du Maurier.

Bonjour tout le monde !

Je vous rejoins aujourd’hui pour vous parler de Rebecca, de Daphné Du Maurier. Ce livre m’avait été conseillé de nombreuses fois, en raison de mes goûts littéraires et de mon amour pour la littérature gothique. Je ne comprends pas pourquoi je n’avais pas songé à lire ce livre plus tôt ! Mais sans plus attendre, je vais donc vous en parler.

Un manoir majestueux : Manderley. Un an après sa mort, le charme noir de l’ancienne propriétaire, Rebecca de Winter, hante encore le domaine et ses habitants. La nouvelle épouse, jeune et timide, de Maxim de Winter pourra-t-elle échapper à cette ombre, à son souvenir ?

Mon avis.

Dès les premières lignes, j’ai été séduite par la plume mystérieuse de l’auteure. Il me semble que sa réputation ne soit plus à faire, mais je tenais tout de même à le préciser !

La narratrice, dont le prénom ne sera jamais révélé (ce qui renforce déjà le mystère), m’a tout de suite inspirée beaucoup de sympathie. Jeune, timide et inexpérimentée, je me suis souvent identifiée à elle. Si, au départ, on rencontre une jeune femme insouciante et heureuse d’être tombée amoureuse de Maxim de Winter, ses angoisses vont vite prendre le dessus une fois qu’ils rentreront tous les deux à Manderley, après leur voyage de noces. Manderley renferme beaucoup de secrets, à commencer par la mort de Rebecca, l’ancienne Mme de Winter. Maxim s’avère être très discret à son sujet, mais pourtant très préoccupé par la mort de sa première épouse, ce qui ne fait que renforcer les doutes de la jeune femme. Les domestiques, d’ailleurs, à l’inverse de Maxim, n’hésitent pas à faire référence à Rebecca et à la façon dont elle gérait le domaine. La narratrice se trouve donc souvent dans des situations désagréables, a peur d’être jugée sur son manque d’assurance et d’expérience, elle ne se sent pas à sa place et se retrouve condamnée à être constamment dans l’ombre de Rebecca, ombre qui semble l’éclipser totalement. Elle songe au fait que tout le monde la compare à Rebecca, des domestiques jusqu’à la famille de Maxim.

Cette ombre angoissante pèse, pour ainsi dire, toujours sur la jeune femme. Rebecca était parfaite, jolie, intelligente, débrouillarde, aimée de tous. Tout ce que la jeune femme souhaiterait être, en somme. La défunte semble toujours habiter les lieux, d’une manière ou d’une autre. Invisible, mais pourtant bien présente, Rebecca est là, son aura ayant imprégné toutes les pièces, toutes les parcelles de terre, tout le mobilier, … Et la narratrice se trouve bien impuissante. Pourtant, elle ne sait pas vraiment qui est Rebecca, ni ce qui lui est arrivé. Pourquoi Maxim se montre si discret sur les évènements ? Pourquoi Mrs Danvers, chargée de faire tourner le domaine, se montre-t-elle si cruelle et détestable avec la jeune mariée ? Autant de mystères ne feront que renforcer le côté angoissant et sombre de l’histoire. Cette dernière, très bien menée, repose surtout sur l’ambiance dégagée par le manoir et la présence éternelle du souvenir de Rebecca.

Malgré tout, le personnage principal va finalement trouver toutes les réponses. Et peut-être seront-elles désagréables ? Je vous laisse découvrir les secrets de Manderley… N’hésitez surtout pas à y entrer ! Vous ne le regretterez pas.

Je n’ai pas encore eu l’occasion de visionner le film d’Hitchcock, adaptation sombre du roman, mais je compte bien trouver le temps pour le faire.

En bref

Une histoire sombre, se déroulant dans un manoir mystérieux, renfermant secrets et non-dits, une atmosphère pesante, un souvenir omniprésent… Plus vous avancerez dans Manderley, et plus vous voudrez savoir ce qui s’y est passé. Cette lecture m’a vraiment plu, et je ne peux que vous la recommander vivement !

Publicités

7 réflexions sur “Rebecca, Daphné Du Maurier.

  1. Je l’ai lu récemment, et tout comme toi j’ai été captivée par l’ambiance mystérieuse qui plane autour de Manderley et de la mort de Rebecca. Daphne du Maurier écrit vraiment bien ! Je n’ai pas encore vu l’adaptation cinématographique, mais je compte bien lire ses autres romans 😀

    Aimé par 1 personne

    1. Oui j’avais vu sur ton blog que tu le lisais il me semble 😀 je vais certainement regarder le film sous peu, cela m’intrigue de savoir comment Hitchcock a retranscrit cette ambiance en image ! Vu son talent, j’en attends beaucoup. Je pense également chercher d’autres livres de Daphné du Maurier, car c’était une super découverte ! Mais avant ça, j’ai encore toute ma PAL à terminer, c’est pas gagné ahah!

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s